...
1. DE QUOI S'AGIT-IL ?

Le sp.a Bruxelles a organisé une enquête au service Population des 19 communes bruxelloises. Nous avons posé des questions à propos de l’accessibilité, du prix des documents, du confort en général dans la maison communale ainsi que de l’accueil réservé.

Chaque question a obtenu un score : de très bon (5), , bon (4), en passant par neutre (2,5), à mauvais (2) et très mauvais (1). Nous avons choisi d’analyser les résultats par commune, donc, par exemple : les fonctionnaires sont-ils polis et cordiaux, la maison communale est-elle facilement accessible, etc. Nous avons uniquement posé des questions sur le service Population. Les autres services communaux n’ont pas été abordés.

Même si les communes diffèrent fortement en ce qui concerne le nombre d’habitants et les personnes qui y vivent : nous avons malgré tout entendu partout les mêmes plaintes et les personnes étaient positives sur les mêmes sujets.


2. COMMENT AVONS-NOUS PROCÉDÉ ?

L’honnêteté, ça paie. Les résultats sont relativement positifs. La commune ayant le pire score obtient malgré tout encore un score suffisant. La plupart des communes figurent bien au-dessus de la moyenne. Il n’y a pas de différence notoire entre les petites et les grandes communes. Les différences entre les communes « riches » et « pauvres », entre les communes du nord et du sud de la région, n’étaient pas non plus tellement significatives comme nous l’aurions supposé au début de cette enquête. Ainsi, tous les sondés ont répondu que le prix pour demander des documents était trop élevé. Même les personnes qui habitent dans des quartiers « riches ».

...
...

Nous sommes conscients que cette enquête est relativement subjective. Une personne venant de vivre une expérience désagréable avec un employé de guichet, ou une personne qui a dû attendre longtemps un document, donnera plutôt un score négatif. La plupart des gens qui ont voulu répondre à nos questions étaient également positives à propos du service. Si les personnes n’avaient pas été aidées correctement, généralement elles ne voulaient pas nous répondre.

Mais les personnes pouvaient malgré tout relativiser les choses : « Aujourd'hui, le service n’est peut-être pas très bon, mais la fois dernière, ils m’ont bien aidé. Mettez un score « moyen » (2,5), même si aujourd’hui, je ne donnerais qu’un score « mauvais » (2 ou 1) ». Ou encore : « J’ai dû attendre longtemps, donc je donne un mauvais score pour cette raison, l’employé du guichet a été très aimable, donc mettez un score « très bon ». »


Les visiteurs sont souvent d’origines différentes et d’âges différents. Nous avons rencontré peu de néerlandophones. Certains visiteurs (principalement, les plus âgés) se plaignent de la numérisation des services communaux. Nous n’avons réalisé l’enquête qu’en journée. Dans certaines communes, les gens se plaignent des heures d'ouverture (la maison communale ferment ses portes trop tôt, il n’y a qu’un service de soirée et il y a trop de monde).

3. Nous avons besoin de vous

Les résultats sont basés sur un petit panel. Pour pouvoir confirmer ou infirmer ces résultats, nous avons besoin de votre soutien.

C’est pourquoi nous vous saurions gré de compléter cette enquête. Ainsi, nous pourrons formuler ensemble des recommandations pour un meilleur service.

Participer RÉSULTATS
...